THD : la Firip fait des propositions au Gouvernement

A quelques jours de la publication de la nouvelle feuille de route gouvernementale pour accélérer le déploiement du THD, la Fédération des Industriels des Réseaux d'Initiative Publique (FIRIP) adresse sept propositions au gouvernement et publie un livre blanc.

 

Le modèle des réseaux d’initiative publique (RIP), neutre ouvert et activé, a fait ses preuves en termes de prévisibilité et d’efficacité. Alors que le cadre était enfin stabilisé depuis début 2017, des turbulences ont émergé à l’été. Pour la Firip, “Il est donc nécessaire de sécuriser et de compléter le cadre pour atteindre l’objectif présidentiel intermédiaire de 2020, en reprenant les principes efficaces de la zone publique pour le compte de la zone privée, s’agissant d’une infrastructure nationale d’intérêt général. Les principes du modèle RIP peuvent devenir un levier de développement pour tous les territoires.”
C’est le sens des 7 propositions que vient d’adresser la FIRIP au Gouvernement.

 

“Sécuriser les efforts des collectivités”

Les propositions sont la synthèse d’un livre blanc Les RIP : des réseaux neutres, ouverts et activés, au service du développement de tous les territoires rédigé courant de l’été.

– Eviter la duplication des infrastructures.
– Exiger, de la part de tous les opérateurs déployeurs, des engagements précis, vérifiables et mettre en place un cadre de sanction en cas de non-respect.
– Inscrire les technologies alternatives dans le cahier des charges du PFTHD pour atteindre l’objectif de 2020 et résorber la fracture numérique pour les 15% de logements les plus ruraux.
– Lever les freins à l’accès aux moyens nécessaires à l’accélération du calendrier, avant fin 2017 : mise à disposition des points hauts, fourreaux, poteaux, base d’adressage en particulier, mais également autorisations de voirie et conventionnements avec les divers gestionnaires.
– Valoriser le modèle de réseaux neutre, ouvert et activé.
– Valoriser financièrement les réseaux en fibre optique sur le long terme.
– Appuyer la mise en place et le financement des cycles et parcours de formation, pour éviter de faire de l’emploi un facteur limitant.

“Il est impératif de sécuriser les efforts des collectivités et des investisseurs privés, déjà largement engagés dans les déploiements des RIP, seuls garants d’un véritable service public du très haut débit. Ce sont les arguments que nous avons exposés à Julien Denormandie, Secrétaire d’État auprès du Ministre de la Cohésion des territoires, lors de l’Université d’été du THD organisée la semaine dernière et qu’il semble avoir approuvés. La FIRIP reste bien sûr très attentive à la publication de la feuille de route gouvernementale ces jours-ci” explique Etienne Dugas, président de la fédération.

 

 

Laisser un commentaire

Catégories

  • Aucune catégorie