#MaCommuneJyTiens : au cœur du Congrès des maires de France

À l’occasion du 101e Congrès des maires et des présidents d’intercommunalité de France (22-22 novembre, Paris) , l’Association des maires de France et des présidents d’intercommunalité lance une campagne de communication nationale et globale, sur le rôle et la place de la commune, du maire, des élus et des équipes municipales dans la République décentralisée. Son nom : #MaCommuneJyTiens. Son but : replacer la commune au cœur de l'édifice républicain.

Cette campagne de communication a pour objectif de mobiliser les Français en faveur de la commune en général et de leur commune en particulier. Elle vise à valoriser les acteurs et bénéfices d’une République de proximité pour les Français et à révéler l’attachement des Français en :

  • éclairant les citoyens sur le rôle de leur commune dans leur quotidien, sur la valeur de la proximité entre décideur et habitants et ainsi que sur les moyens nécessaires pour continuer à mener à bien ces missions ;
  • incitant les citoyens à se mobiliser pour soutenir leur commune et en créant les conditions d’un débat démocratique et républicain qui permette d’exprimer leur attachement aux fonctions d’élu de proximité ;
  • valorisant l’image de la commune comme maillon à part entière de la vie démocratique de notre pays. Au-delà des discours ambiants, cette campagne fait le choix de valoriser la commune dans les services qu’elle rend à la population au quotidien et de montrer les innovations et le dévouement dont font preuve les élus et leurs équipes.

 

“La commune : la ‘petite patrie’ de ses habitants”

Dans un édito récent, François Baroin, président, et André Laignel, 1er vice-président délégué, explique d’ailleurs très bien ce qui anime l’association dans cette démarche : “L’Histoire a fait de la commune la cellule démocratique première, l’expression de la proximité de la République. Nos concitoyens sont d’ailleurs plus des trois quarts à affirmer spontanément leur attachement à la commune et à son rôle. Ce lien si particulier est tel que la commune incarne bien souvent la ‘petite patrie’ de ses habitants, comme un prolongement de la République. Pourtant, les élus et les citoyens perçoivent aujourd’hui qu’il existe une crise de confiance entre l’État et les collectivités. On assiste en effet à un double mouvement : recentralisation des moyens d’une part, multiplication des urgences et accroissement des besoins locaux, de l’autre. Placée au cœur de ce paradoxe, la commune est mise en tension et son image est abîmée. C’est pourquoi nous avons pensé cette campagne comme un appel. Un appel de l’Association des maires de France et des présidents d’intercommunalité, un appel de toutes les équipes municipales, un appel du corps citoyen lui-même.”
Et de poursuivre: “Nous disons que les communes sont des acteurs irremplaçables dans le quotidien des Français. Nous disons qu’elles sont les chevilles ouvrières de la démocratie de proximité. Nous disons qu’elles garantissent la continuité et l’efficacité des services publics, qu’elles tissent et retiennent les fils du lien social. Nous disons qu’elles sont les artisans patients et déterminés de la culture, de la sécurité mais aussi de la solidarité et de toutes les politiques publiques qui font la richesse de la démocratie de proximité. Nous avons donc lancé cette campagne inédite de sensibilisation pour mettre en pleine lumière les réalisations, les innovations mais aussi l’engagement des maires et de leurs équipes. Car souvent, le maire est à la fois le premier recours et le dernier espoir pour nombre de nos concitoyens. Il est le point de contact opérationnel entre les valeurs qui font notre Nation et l’humanisme de proximité, celui des petits gestes du quotidien. ”

 

Aux avant-postes dans le combat pour une République plus efficace

On l’aura compris, une grande campagne dont le but essentiel est de servir une simple, unique et grande ambition : replacer la commune au cœur de l’édifice républicain. Elle sera visible dans tous les territoires, dans chacune des 35.357 communes de France, de la métropole au plus petit village.
“Par-delà leur diversité les communes sont unies par le même destin, celui du principal maillon démocratique en prise directe avec le réel. Nous voulons rappeler l’utilité profonde de la commune, autant dans l’incarnation de l’idéal républicain que dans la réponse concrète aux attentes du quotidien. Nous montrerons que la commune est aux avant-postes dans le combat pour une République plus efficace, plus innovante et plus humaine. Cette campagne entend combattre les discours stigmatisants et les procès injustes dont sont de plus en plus souvent victimes les communes et leurs élus. Il nous faut restaurer à sa juste place la commune dans les têtes et les cœurs. Tout à la fois ancrée dans l’histoire et moderne, la commune est véritablement l’institution d’avenir du 21e siècle.”

Enfin, ne manquez pas, dès lundi sur ce site, l’interview exclusive d’André Laignel, 1er vice-président délégué, véritable playdoyer pour les communes, leurs élus et leurs habitants.

 

► Les Français sont aussi appelés à s’engager auprès de leurs élus en signant l’appel de l’AMF : “Je soutiens ma commune et je me mobilise aux côtés des maires de France

► Congrès des Maires de France

Laisser un commentaire