L’école entre dans une nouvelle ère

Benoît Hamon, Arnaud Montebourg et Axelle Lemaitre ont annoncé l'entrée dans la phase opérationnelle de l'appel à projets "écoles connectées".

Sur les 64.300 écoles et établissements du second degré, publics ou privés, répartis sur l’ensemble du territoire national, plus de 16.000 n’ont pas aujourd’hui accès à un haut débit permettant de répondre au développement des usages numériques éducatifs. Sans attendre le déploiement des réseaux d’initiative publique à très haut débit, le Gouvernement a donc souhaité assurer la disponibilité rapide d’une connexion à internet de qualité pour chaque école et établissement du second degré.

À cette fin, une enveloppe de 5 millions d’euros est mobilisée dans le cadre du Plan France Très Haut Débit (programme des investissements d’avenir) et un appel à projets “écoles connectées” est lancé. Après examen des offres déposées par les opérateurs, 56 d’entre elles ont été labellisées. Identifiés en concertation étroite avec les collectivités territoriales, près de 9.000 établissements d’enseignement primaire et secondaire pourront accéder à un haut débit de qualité dès la rentrée 2014 en choisissant l’une de ces offres. Ils bénéficieront à cet effet de l’accompagnement de l’État.

 

“Mobiliser toutes les solutions technologiques disponibles”

A cette occasion, Benoît Hamon a souligné que “le programme “écoles connectées” s’inscrit dans la stratégie globale pour faire entrer l’École dans l’ère du numérique. “Cette stratégie s’appuie sur la mobilisation coordonnée des différents acteurs pour mettre en place les conditions optimales d’un développement harmonieux et efficace des usages, des ressources, des équipements, des infrastructures, de la formation des enseignants et des compétences numériques des élèves… Il faut que tous ces domaines avancent en parallèle, comme les maillons d’une même chaîne, si l’on veut que cette grande ambition se concrétise et permette la réussite de tous les élèves, quels que soient le territoire, la commune et le milieu familial auxquels ils appartiennent”.

Arnaud Montebourg, quant à lui, s’est félicité de “l’entrée de l’appel à projets dans sa phase opérationnelle. En apportant la connectivité à très haut débit aux établissements scolaires, “écoles connectées” réalise une condition essentielle de succès pour le plan “e-éducation” de la Nouvelle France Industrielle, un des 34 plans lancés par la président de la République en septembre 2013″. La feuille de route du plan fera l’objet d’une parution prochaine.

De son coté, Axelle Lemaire a insisté sur “la nécessité de mobiliser toutes les solutions technologiques disponibles pour répondre aux besoins urgents de tous les citoyens et de tous les territoires, y compris les plus isolés, dans l’attente de la généralisation du déploiement du très haut débit organisé par le Gouvernement dans le cadre du Plan France Très Haut Débit.”.

Les directeurs d’établissement peuvent s’adresser à leur inspecteur académique référent pour obtenir plus d’informations. Les élus locaux concernés peuvent s’adresser au porteur du schéma directeur d’aménagement numérique de leur territoire ainsi qu’à la Mission Très Haut Débit (ecoles@francethd.fr).

Laisser un commentaire