L’Association Acteurs du Tourisme durable lance un Pacte national et interpelle les candidats !

Le 13 octobre dernier, une nouvelle association lançait le Pacte national du Tourisme durable. Son nom : Acteurs du tourisme durable (ATD) qui propose de fédérer, informer, représenter et promouvoir les acteurs francophones du Tourisme durable et de l'Écotourisme.

Si la foi soulève des montagnes, une chose est certaine, la volonté et l’enthousiasme aussi ! « A cinq, en cinq mois, avec cinq euros, nous venons de lancer 1’association Acteurs du Tourisme durable (ATD) et 1a campagne nationale de six mois Pacte national du Tourisme durable (2012-2017). Soit 2 sites web ! » lançait Mathieu Duchesne, président d’ATD aux principales organisations professionnelles et associations du secteur venues soutenir l’association et participer activement à l’élaboration du Pacte.

« Et si vous êtes 50 aujourd’hui, c’est pour nous aider à choisir cinq mesures utiles à l’essor du tourisme durable dans les cinq ans à venir. Objectif ? Nous les soumettrons aux candidats à la Présidentielle 2012 ! »

Une initiative qui a d’ailleurs suscité l’intérêt de Frédéric Lefevbre, secrétaire d’État chargé du Commerce, de l’Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, du Tourisme, des Services, des Professions Libérales et de la Consommation, puisqu’il a tenu à venir les encourager lors de cette réunion à l’Assemblée nationale.

 

Tout le monde peut signer le Pacte !

Le Pacte national du Tourisme durable met en avant cinq mesures définies en étroite concertation avec ces organisations et les associations et sur lesquelles les candidats à l’élection présidentielle seront appelés à s’engager.

1- Tourisme et accessibilité: favoriser l’accès aux vacances pour tous, en proposant des mesures incitatives comme :

– des prêts à 0% pour les acteurs touristiques souhaitant mettre en place des aménagements adaptés ;

– le renforcement des aides spécifiques allouées aux personnes défavorisées souhaitant partir en vacances ;

– le soutien des actions engagées suite à la Loi handicap du 11 février 2005 et l’accompagnement de ces actions.

 

2- Tourisme et environnement : soutenir le développement des transports alternatifs

Afin de réduire les impacts des Gaz à Effet de Serre (GES) émis par l’industrie touristique, les mesures suivantes sont proposées :

– respecter les engagements pris par l’État français dans le cadre du volet Transport du Grenelle II de l’Environnement ;

– veiller à ne pas taxer les nouveaux modes de transports alternatifs tels que le covoiturage et l’auto-partage ;

– favoriser l’utilisation des modes de transports les moins polluants, la multi-modalité ;

– améliorer la desserte des aéroports aujourd’hui insuffisamment reliés par les transports en commun (lignes de trains TER, tram’, TGV…) pour gagner en compétitivité (temps, argent, pollution) ;

– favoriser le développement des offres touristiques liées aux déplacements doux : cyclotourisme, randonnée…

 

3- Tourisme et économie : maintenir et développer l’emploi touristique local

Le tourisme est un créateur important d’emplois locaux, à la fois directs (1,4 M), mais aussi indirects à travers l’utilisation de produits et services proposés par l’ensemble des acteurs du territoire: agriculteurs, artisans, commerçants…

Afin de catalyser la création d’emplois locaux durables, le Pacte propose :

– de soutenir la création d’entreprises touristiques qui utilisent les ressources locales et respectent les principes du développement durable ;

– créer une bourse nationale pour les projets innovants valorisant le patrimoine local.

 

4- Tourisme et culture : instaurer la Semaine nationale des cultures étrangères

Organisée depuis 10 ans à Paris, la Semaine des Cultures Étrangères, que coordonne le Forum des Instituts Culturels Etrangers à Paris (FICEP). Le Pacte propose de capitaliser sur cette expérience et de développer cette initiative en l’adaptant à l’échelon national. L’État se chargerait de promouvoir cet événement ludique auprès du grand public et chaque région, chaque ville, chaque professeur dans les écoles s’approprierait cet événement. Chacun serait libre, chaque année, de choisir la culture qu’il souhaite mettre en avant avec les objectifs suivants :

– sensibiliser les Français aux arts et cultures d’ailleurs, grâce à l’échange artistique ;

– sensibiliser les Français aux dégâts liés à la « folklorisation » des cultures ;

– sensibiliser les voyageurs français, avant leur départ, à l’intérêt d’échanges authentiques avec les populations locales, en abordant aussi les questions éthiques (tourisme sexuel…) ;

– susciter les rencontres et les échanges entre Français et touristes autour de la culture et des arts.

 

5- Tourisme et sensibilisation : créer une Maison nationale du Tourisme durable

Ce lieu aura notamment pour vocation de :

– devenir un centre national de ressources pour le développement durable du tourisme ;

– favoriser la mise en relation et l’accompagnement des professionnels dans leurs démarches de développement durable (colloques, séminaires, ateliers…) ;

– informer et sensibiliser le grand public (médiathèque, expositions, rencontres avec les acteurs…)

En attendant que tous les candidats à la présidentielle se soient déclarés, ATD invite tous les Français à signer le Pacte en ligne !

 

 

 

Cherche étudiants pour promouvoir le tourisme durable

Les créateurs du Pacte national du Tourisme durable souhaitent recruter des jeunes ambassadeurs qui feront connaître les mesures du pacte dans toutes les régions de françaises. Vous êtes étudiant en tourisme et passionné par le développement durable ? L’association recrute actuellement 174 jeunes pour devenir les porte-parole régionaux du Pacte. Au total, près de 29 équipes, formées de trois étudiants en tourisme et trois en audiovisuel, seront chargées de recruter des ambassadeurs, qui accepteront d’apposer le logo du pacte sur leur site internet jusqu’en mai 2012. Ils devront également tenir un blog et préparer deux reportages vidéo qui présenteront les atouts écotouristiques de leur région. Tout cela pourra bien entendu rentrer dans le cadre d’une évaluation scolaire.

En jeu également, un voyage à la Réunion pour les six meilleurs.

Inscriptions auprès du coordinateur national de la compétition : Ulrick Doutone, coordinateur.pacte@gmail.com


 

 

Laisser un commentaire