Le site Journal des Communes, Légilocal, Droit de la Voirie et du Domaine Public :
des experts au service des élus et des collectivités

|

Opposition au prélèvement d'organes : il faut le dire

07 décembre 2016

À partir du 1er janvier 2017, l'inscription sur le registre national automatisé des refus de prélèvement, géré par l'Agence de la biomédecine, devient le moyen d'expression recommandé pour faire connaître son opposition au prélèvement d'organes.

La demande d'inscription sur le registre national s'effectue sur papier libre ou en remplissant le formulaire à disposition sur le site de l'Agence de la biomédecine. 


Les 10 dernières breves

21/06/2017 - Rollers, trottinettes, skateboards : où ont-il le droit de rouler ?
21/06/2017 - Les collectivités locales en chiffres : l'édition 2017 est parue
20/06/2017 - Inégalités en France
20/06/2017 - Missions locales : un rapport du Sénat
20/06/2017 - Finances locales : les élus des petites villes prennent la parole
20/06/2017 - Calendrier vaccinal 2017
15/06/2017 - Liste noire des compagnies aériennes interdites dans l'Union européenne
15/06/2017 - Le site Ameli s'est refait une santé
15/06/2017 - Dette publique
15/06/2017 - 10 nouvelles communes labellisées Stations Vertes
 
Voir toutes les breves