Le site Journal des Communes, Légilocal, Droit de la Voirie et du Domaine Public :
des experts au service des élus et des collectivités

|

Opposition au prélèvement d'organes : il faut le dire

07 décembre 2016

À partir du 1er janvier 2017, l'inscription sur le registre national automatisé des refus de prélèvement, géré par l'Agence de la biomédecine, devient le moyen d'expression recommandé pour faire connaître son opposition au prélèvement d'organes.

La demande d'inscription sur le registre national s'effectue sur papier libre ou en remplissant le formulaire à disposition sur le site de l'Agence de la biomédecine. 


Les 10 dernières breves

25/04/2017 - Le vrai prix des transports
25/04/2017 - Indemnisation des lanceurs d'alerte en cas de fraude fiscale internationale
25/04/2017 - Modernisation du PLU : un guide pour accompagner les collectivités
20/04/2017 - Publication des formulaires de "permis de louer"
19/04/2017 - Les notaires en ligne
19/04/2017 - Discrétion professionnelle sur internet pour les agents publics
19/04/2017 - France Archives : un nouveau portail
18/04/2017 - La FNCCR édite un guide pratique PCAET à destination des collectivités,
06/04/2017 - Restaurants, cantines... : résultats des contrôles sanitaires en ligne
06/04/2017 - Représentativité des syndicats : les résultats 2017
 
Voir toutes les breves