Le site Journal des Communes, Légilocal, Droit de la Voirie et du Domaine Public :
des experts au service des élus et des collectivités

|

Numérique

Couverture numérique du territoire : le Sénat favorable au satellite

05 décembre 2017

Alors que les modalités de la couverture numérique de notre territoire devraient faire l’objet de certains ajustements dans les semaines qui viennent, le Sénat s'est penché sur les moyens d'y parvenir dans les meilleures conditions pour les territoires 

 

Si la fibre constitue indiscutablement la solution technologique à privilégier à terme, il est aujourd’hui possible de faire appel à des technologies pouvant être déployées rapidement et à moindre coût en vue de tenir les objectifs établis au niveau national dans le cadre du plan France très haut débit. C'est en tout cas l’analyse du volet "communications électroniques et postes" de la mission "Économie" du projet de loi de finances pour 2018. Pour Anne-Catherine Loisier, rapporteure pour avis, le temps est venu d’étudier sérieusement la solution satellitaire.

"Le satellite constitue, avec la boucle locale radio et les solutions 4G fixes, une des solutions hertziennes qu’il est possible de mobiliser. Malgré le bon positionnement de notre industrie pour répondre aux besoins de connectivité des territoires les plus reculés, aucun satellite n’est en cours de construction en vue de couvrir notre pays, alors que l’opérateur américain Viasat entend pénétrer sur le marché français", explique la sénatrice.
Afin de faire bénéficier à l’ensemble de la population du "bon" haut débit et du très haut débit dans les délais et de constituer une vitrine à l’export pour notre industrie, il est nécessaire que tous les acteurs (constructeurs, opérateurs, fournisseurs d’accès à internet) s’accordent pour utiliser une infrastructure de fabrication franco-européenne.

"Le Gouvernement doit faire preuve de volontarisme en ce sens : la solution satellitaire devrait être prise en compte par le plan France très haut débit dans des conditions optimisées, une meilleure information des collectivités locales et des utilisateurs est nécessaire pour en fluidifier la commercialisation, une discussion doit avoir lieu entre constructeurs, opérateurs et fournisseurs d’accès à internet sur les raisons de la modeste commercialisation des offres satellitaires et sur les voies et moyens d’améliorer cette situation", précise-t-elle.

 

> Le rapport pour avis

> La synthèse du rapport pour avis

 

Nathalie Chalard/Sénat
Crédit de l'illustration : PAN-ANT-Flickr

Statut de l'élu
Smacl Assurances et Fonpel : un partenariat pour mieux protéger les élus
12/12/2017
Energie
Carburants alternatifs : un décret fixe le cadre réglementaire des bornes de ravitaillement
12/12/2017
Prévention - Sécurité
Migrants les députés adoptent un texte sur le placement en rétention
11/12/2017
Environnement
Evaluation environnementale : la double casquette des préfets à nouveau dans le viseur du Conseil d'Etat
11/12/2017
Statut de l'élu
Les sénateurs se taillent un nouveau régime de prise en charge des frais de mandat sur mesure
11/12/2017
 
Voir toutes les actualités


> En bref
Voir toutes les brèves