Le site Journal des Communes, Légilocal, Droit de la Voirie et du Domaine Public :
des experts au service des élus et des collectivités

|

Patrimoine

Unesco - Publication du décret de classement des paysages du Canal du Midi

09 octobre 2017

Le 26 septembre dernier, le Gouvernement a promulgué le décret portant classement, au titre des sites, des paysages du canal du Midi. Ce classement concrétise l'engagement pris par la France auprès de l'Unesco de préserver l'écrin paysager du canal du Midi lors de l'inscription du canal du Midi au patrimoine mondial en 1996.

 

Pour répondre aux recommandations fixées par l'Unesco en 2007, l'État a engagé, avec les acteurs du territoire, l'élaboration d'une politique d'ensemble de préservation et de valorisation du canal du Midi pour apporter une réponse conjointe à l'horizon 2019.

Le maintien de l'inscription du canal du Midi sur la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco implique de répondre à plusieurs attentes dont le classement, au titre des sites, des paysages du canal du Midi. Cette démarche vise à assurer une conservation efficace des biens inscrits en créant des outils de protection et de valorisation et ainsi transmettre ce patrimoine exceptionnel aux générations futures. C'est en réponse à ses enjeux clés mais également à la volonté de démontrer à l'Unesco tout l'engagement de la France que la publication de ce décret intervient dans un calendrier plus resserré que la moyenne.

 

Des mesures d'accompagnement et de gestion raisonnée

La procédure collective engagée a permis aux acteurs locaux de partager leurs perceptions et leurs attentes quant aux impacts du classement des paysages sur leurs territoires. Conscients des enjeux de prise en compte et d'accompagnement des points de vigilance évoqués, les services de l'État ont mobilisé plusieurs outils.

Une politique partenariale dynamique. La « charte paysagère, architecturale et urbaine » pour le site classé du canal du Midi vise à définir les orientations en matière de gestion et de valorisation des espaces agricoles, forestiers ou viticoles, des patrimoines naturels et bâtis des abords du canal du Midi. Son contenu sera co-construit avec les acteurs du territoire : élus, représentants de la profession agricole, autres acteurs économiques, etc. L'élaboration du premier volet dit « agricole » sera conduit d'ici le printemps 2018, suivront les volets urbains et périurbains, puis forestier. Plus largement, cette charte a vocation à faire du site classé le levier d'un projet de territoire ambitieux et partagé.

 

Vers une mise en œuvre déconcentrée

A titre expérimental et sur proposition du préfet de région, les autorisations de travaux en site classé pourraient être délivrées par le préfet de département, sous réserve que les opérations respectent les principes de la charte paysagère urbaine et architecturale (en cours d'élaboration) qui sera préalablement soumise à la validation du ministre chargé des sites.

Le comité stratégique, associant le préfet de région, la présidente du conseil régional mais également les présidents des conseils départementaux, se réunira prochainement pour élaborer collectivement une ambition politique et stratégique autour des enjeux de gestion du canal du Midi et décliner territorialement les actions qui pourraient être engagées à court ou moyen terme.

NC
Crédit de l'illustration : Michel Coiffard - Flickr

Message personnel...
Très joyeux Noël et à l'année prochaine !
22/12/2017
Prévention - Sécurité
Saint-Brieuc équipe sa police municipale de caméras-piétons
21/12/2017
Politique agricole
PAC 2020 : les régions craignent une reprise en main par l'Etat
21/12/2017
Energie
Fin des hydrocarbures : le projet de loi définitivement adopté par l'Assemblée
21/12/2017
Assemblée nationale
Des bureaux-couchettes à l'Hôtel de Broglie pour les députés
21/12/2017
 
Voir toutes les actualités


> En bref
Voir toutes les brèves