Le site Journal des Communes, Légilocal, Droit de la Voirie et du Domaine Public :
des experts au service des élus et des collectivités

|

Pollution lumineuse

Obligation d'extinction d'éclairage : Strasbourg by night est passée au crible

10 mars 2014

Huit mois après l'entrée en vigueur de l'arrêté rendant obligatoire l'extinction nocturne des éclairages des façades des bâtiments non résidentiels, un bureau d'étude est allé voir sur le terrain si la mesure est bien appliquée. Les résultats pour Strasbourg viennent d’être révélés.

Entré en vigueur en juillet dernier, l’arrêté du 25 janvier 2013 prescrit des extinctions nocturnes d’éclairages aux « locaux à usage professionnel », aux vitrines de magasins et aux éclairages des façades des bâtiments non résidentiels. Mais sont-elles appliquées sur le terrain ? Après avoir mené une campagne de mesures sur les bâtiments publics de la ville de Paris, à la demande du ministère, le bureau d’études B&L évolution a peaufiné cette spécialité en allant voir ce qui se trame à Strasbourg. Des études équivalentes sont prévues dans d’autres villes, sans en dire plus pour l’instant.

La capitale européenne n’est pas blanche comme neige. Malgré ses efforts, qui lui valent d’être citée dans un autre bilan dressé le mois dernier par l'Association nationale pour la protection du ciel et de l'environnement (Anpcen), la ville n’a, sur l’échantillon étudié, qu’un quart de ses bâtiments administratifs et culturels (musées, opéra, préfecture, bibiliothèque, chambre de commerce) éteints après 1 heure du matin. C’est l’éclairage de leurs façades qui suscite le plus de résistance. Dans les commerces, trois campagnes de mesures ont permis de déceler « des écarts très importants dans la mise en application du décret ». Avec des cas « de taux d’éclairage élevés, allant jusqu’à plus de 40 % […] et même plus de 50% dans le cas de la place Kléber ».

Que signifient de tels écarts ? Pour le bureau d’études, cet état des lieux démontre que « les campagnes de communication menées jusqu’ici pour faire connaître l’arrêté et son entrée en vigueur n’ont pas touché l’ensemble des acteurs concernés, et qu’il est nécessaire de poursuivre les démarches de sensibilisation, si nécessaire en les adaptant en fonction du public à atteindre ».

 

MB
Légende de l'illustration : L'éclairage de la façade et de l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg perdure au delà des heures d’extinction définies par l’arrêté
Crédit de l'illustration : B&L évolution

Mobilité
Les régions veulent reprendre le réseau routier national non concédé
20/11/2017
Economie-Emploi
Contre l'avis du gouvernement, les communes vont pouvoir favoriser le commerce de centre ville
20/11/2017
Energie
Territoires à énergie positive - Sebastien Lecornu souhaite une sortie de crise par le haut
20/11/2017
PLF 2018
La décentralisation du stationnement payant impacte les crédits de la Sécurité routière
20/11/2017
PLF 2018
Plan logement : communautés et métropoles appellent le gouvernement à revoir en profondeur ses propositions
17/11/2017
 
Voir toutes les actualités


> En bref
Voir toutes les brèves